L’Irlande envisage l’interdiction des puffs

La puff envoie d'interdiction en Irlande

Les cigarettes électroniques jetables communément appelées puffs seraient bientôt interdites en Irlande. Il s’agit d’une décision gouvernementale qui pourrait être adoptée dans les jours à venir. Voici ce qu’il vous faut savoir sur ce projet du gouvernement irlandais.

Plus de puffs en Irlande

Le gouvernement irlandais prévoit supprimer les puffs (cigarettes électroniques jetables) qui sont très populaires sur son sol. Cette décision sera effective après une consultation publique, avait souligné le ministre de l’économie Ossian Smyth.

Pourquoi une telle mesure ?

Plusieurs raisons justifient ce projet. Pour le gouvernement cette interdiction a pour but de répondre aux problématiques environnementales, de protéger les jeunes et de réduire l’accessibilité aux cigarettes électroniques jetables qui peuvent être nocives.

Réduire l’impact sur l’environnement de ce produit

La consommation de plus en plus croissante des cigarettes électroniques constitue une véritable menace pour l’environnement. Ces cigarettes sont fabriquées à base de plusieurs produits qui deviennent malheureusement une grande source de déchets. Ces produits sont entre autres :

  • des batteries composées de lithium ;
  • des circuits électroniques ;
  • du plastique et de résidus de liquides ;
  • de la nicotine.

Par ailleurs, le ministre Ossian Smyth dénonce le caractère jetable des puffs qui ne sont pas très souvent recyclés de manière appropriée. Ainsi, ils finissent dans la nature.

Protéger la couche juvénile

L’interdiction des puffs permettra de limiter l’exposition des jeunes au vapotage et ainsi prévenir leur initiation à ces produits. De ce fait, ce projet contient des mesures qui visent à interdire la vente des puffs aux moins de 18 ans. En effet, ces cigarettes seraient devenues très populaires auprès des adolescents irlandais.

Produit facilement accessible

Le ministre Ossian Smyth n’approuve pas aussi la facilité avec laquelle on peut se procurer ces produits autant adulés par les jeunes, surtout en ligne. Pour lui, l’idéal serait de confier la vente de ces cigarettes à des magasins spécialisés. D’ailleurs, les consommateurs préféreraient acheter un produit réglementé dans un magasin au lieu d’acquérir des vapes jetables dont le taux de nicotine et les ingrédients ne sont pas ceux indiqués sur l’emballage, affirme-t-il.

Si le ministre Ossian Smyth avance un tel argument, c’est parce que le Health Service Executive’s National Tobacco Control Office en Irlande a découvert que des puffs contenaient jusqu’à 50 mg/ml (5 %) de nicotine alors que le taux réglementaire en UE est de 20 mg/ml (2 %).

Interdiction des puffs en Irlande : qu’en pense la population ?

64 % de la population irlandaise serait pour la prohibition des puffs, tel est le résultat qu’a dévoilé une récente enquête Ipsos. De cette même enquête, il ressort que 28 % de la population n’approuve pas cette décision gouvernementale et 8 % ne s’est pas prononcé à propos. Notez qu’environ 57 % des personnes ayant entre 15 ans et 24 ans dans l’échantillon interrogé sont pour cette interdiction.

Ceux qui soutiennent la prohibition des puffs avancent le fait qu’une étude réalisée par « the Irish Heart Foundation » montrerait que chaque jeune vapoteur a entre 3 et 5 fois plus de chances de devenir fumeur de cigarettes. Tout comme le ministre de l’Économie, ils soulignent aussi le fait que les puffs contribuent à la pollution de l’environnement.

Des résultats issus de ce sondage, il va sans dire que la population est pour la mesure visant l’interdiction des puffs. De son côté, le gouvernement de l’Irlande envisage de faire une consultation officielle sur le sujet avant de prendre une quelconque décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *